Tag: Bouillagui

11
Nov

Foyers améliorés à Bouillagui(Mali)

La femme sur la vidéo a commencé à utiliser le foyer amélioré il y a une vingtaine d’années. Sa mère utilisait des foyers améliorés pour cuisiner. Ça les aident à économiser le bois parce qu’il n’y en a pas assez dans la forêt. Avec le foyer amélioré deux morceaux de bois suffisent pour cuisiner plusieurs plats. Depuis l’introduction du foyer

Lire plus

30
Mai

Les pépinières, Bouillagui, Mali, Avril 2022,

La pratique des pépinières nous a servi d’expérience. Avant on partait à Kayes pour payer le pépiniériste à 1000 ou 1500 Fcfa. Au vu de cette situation j’ai un jour pris une décision avec certains villageois de Bouillagui, on a ramassé des boites de lait en caoutchouc pour y mettre du sable et on y a semé quelques arbres fruitiers

Lire plus

27
Jan

Mini-barrage à Bouillagui, Janvier 2022

Dans le village de Bouillagui, il y a un an de cela, les habitants cherchaient à trouver des solutions contre les inondations causées par les pluies qui détruisent leur habitat.  Ils ont eu l’idée de construire des mini barrages, ce qui n’a pas marché.  Grâce au différents voyages menés par un délégué villageois, Wally Traoré, dans le cadre du documentaire

Lire plus

3
Déc

« Défis et apports de la transhumance à Bouillagui, Mali », Novembre 2021

« Défis et apports de la transhumance à Bouillagui (Mali) », par Waly Traoré ? (Novembre 2021) Le phénomène de la transhumance affecte Bouillagui, qui doit parfois trouver des solutions à ses effets négatifs, mais parvient à utiliser le potentiel fertilisant des animaux. Transhumance et déforestation  Bouillagui est à la frontière de la Mauritanie, de ce fait à chaque saison de pluie,

Lire plus

16
Juil

« Nourrir le bétail à Bouillagui et Banzana, Mali », Mai 2021

Nourrir le bétail pendant la saison sèche, Bouillagui (Mali) Après l’hivernage, pour nourrir nos animaux quand il n’y a plus d’herbe dans la brousse, nous avons une méthode. Après la récolte du maïs et du mil, nous choisissons une journée pour aller dans nos champs respectifs pour couper les cannes et les tiges de mil, les transporter à la maison

Lire plus

21
Mai

« La culture d’oignon contre-saison dans le jardin féminin à Bouillagui », (Mali) – Avril 2021

La culture des oignons de contre-saison dans le jardin féminin à Bouillagui a été financée en partie par le projet Donkosira et ses partenaires depuis plus de 2 ans. L’association féminine qui cultive ce jardin comprend environ 80 à 90 femmes et filles. Dès le mois de juillet, elles commencent à préparer des pépinières d’oignons et au bout d’un mois,

Lire plus

12
Fév

Les femmes à Bouillagui (Mali), Monzona (Mali), Agnack Petit (Sénégal) et Damaro (Guinée)

Auparavant dans la société soninké dès la naissance de la fille on allait mettre un bout de fil au pied de la fille comme fiancée. Mais à Bouillagui, un village qui fait partie de cette sphère, c’était le cas contraire au temps passé. A Bouillagui c’est quand la fille atteint 10 ans ou 14 ans comme ça, elle peut être

Lire plus

11
Fév

Les parures féminines en or à Bouillagui (Mali)

Ces parures féminines en or sont appelées en soninké Demba Tourou. Elles sont fabriquées en or 18 cara, 21 cara ou 24 cara. Les femmes de Bouillagui les portent pendant les festivités telles que les mariages, baptêmes et circoncisions. Même les jeunes filles les portent. Leurs mères tentent de chercher de l’or pour leur fille dès le plus jeune âge

Lire plus

14
Sep

La fabrication et la signification des tissus à Bouillagui (Mali), Damaro (Guinée) et à Agnack (Sénégal)

Waly, La fabrication des couleurs pour la cotonnade La tenture est une activité de femmes. Voici les éléments constitutifs de l’encre utilisés pour teindre les tissus. Pour le bleu clair, on prend de la cendre du baobab ou de l’arbre qu’on appelle généralement en langue soninke le deyee, et on ajoute le khamee appelé généralement l’acoustique, plus de l’eau bouillante

Lire plus

16
Août

Le partage de la viande le jour de la fête de Tabaski à Bouillagui (Mali)

Le partage de la viande Le jour de la fête de Tabaski à Bouillagui, on égorge 7 à 8 bœufs pour tout le village. Ce jour-là, c’est la fête totale au village : ces bœufs sont égorgés par le marabout de Bouillagui. Après l’égorgement, on partage la viande en tas égaux pour tous les habitants du village. De cette manière, tout

Lire plus