La famille de Monsieur Djomani CAMARA de Mandou est victime de tarissement de cours d’eau qui arrosait leur bas fond cultivable, suite à la destruction de la forêt à la source de Farako (cours d’eau) par le chef de famille. 

Avec un rendement très faible la saison dernière, le chef de famille n’arrive plus à couvrir la ration alimentaire de sa famille.  

Sa femme Makoingbè consciente des conséquences de la destruction de la forêt qui protégeait la source s’est engagée à accompagner son mari dans les actions de reboisement de la source dans la saison pluvieuse prochaine à travers les conseils d’un voisin Moussa CAMARA. 

Pour remédier les dommages qu’ils ont causés à la nature, ils ont entrepris les actions de restauration suivantes : 

-Collecte des graines des espèces locales, 

-Installation de pépinière locale, 

-Aménagement d’un puit ordinaire pour l’arrosage de la pépinière. 

 

Voici la pépinière avec les espèces locales : le Gmelina, le Carapa procera 

Auteurs/autrices

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.