Ce reportage est consacré sur notre forêt classée. Elle est très importante chez nous à Bouillagui, elle s’étend sur une superficie de plus de 15 km. On y trouve une espèce d’arbres appelée le rônier. C’est l’arbre le plus utile à Boullagui, les troncs sont utilisés dans la construction (toitures) et les branches nous permettent de fabriquer des paniers.

Il y’a une trentaine d’année qu’il est en voie de disparition à cause du changement climatique et de la coupe clandestine d’arbres pour en exploiter les troncs.

C’est pourquoi on a mis en place une patrouille villageoise pour empêcher la coupe clandestine, et qu’à certaines périodes de l’année, on interdit aux habitants d’accéder à la zone qui fait face au lac Karakoro qui s’étend au long de la frontière mauritanienne.

Auteur/autrice

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.