Je suis Amara CAMARA citoyen de Mandou  

Je suis né et j’ai grandi dans les travaux de couverture de la case qui est une tradition pour nous. 

La couverture commence par la charpente dont la recherche des matériaux locaux cause problème de nos jours à cause de changement climatique et les actions anthropiques (utilisation de l’herbicide, le nomadisme culturel, le nombre élevé des bœufs dans le village, le feu de brousse). 

À travers l’entraide des jeunes du village, nous parvenons à couvrir nos cases pour faire face aux intempéries de la nature à Mandou.

Auteurs/autrices

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.