Les feuilles du baobab sont très consommées à Bouillagui. Après la fin de l’hivernage, chaque famille doit aller couper les feuilles d’un baobab. Elles servent à faire la cuisine; c’est un produit qu’on mélange avec le couscous et qui sert aussi à faire les sauces de certains plats. Elles sont consommées partout, les pays voisins tels que la Mauritanie ou le Sénégal font des aller retours pour venir cueillir les feuilles à chaque saison. 

J’ai choisi la feuille de baobab comme thème car elle est très utile dans notre société. On coupe la feuille du baobab à chaque fin d’hivernage. Chaque famille à Bouillagui possède deux ou trois arbres de baobab. Mais ces arbres sont menacés par le vent et par les vols de leurs fruits et de leurs feuilles. Comme solution, nous avons mis en place une brigade forestière qui a mis fin à ces vols.

 

 

 

 

 

Auteurs/autrices

Laisser un commentaire

You must be logged in to post a comment.