Ansoumane Camara

30
Mai

Préservation de la forêt de Nakotou, autour de Damaro, Guinée, Novembre 2021

Ansoumane Camara dans la forêt de Nakotou à un kilomètre et demi de Damaro centre. Désormais, lorsque l’on coupe un arbre (pour un décès ou autre), la communauté oblige à reboiser dans le bois, en contrepartie. Cette forêt existe depuis toujours, le climat y est très doux. L’objectif est de reboiser tout le tour de Damaro. 

27
Jan

Des grillages pour des enclos à bœufs à Mandou, Guinée, Novembre 2021

Je suis Amadou Camara président du district de Mandou. J’ai fait cet enclos avec des grillages pour mettre mes bœufs, mes chèvres et mes moutons en sécurité. Et, ceci n’a été possible que grâce l’appui financier de mes enfants. Ainsi j’ai clôturé ma zone de pâturage.  L’une des importances de cette clôture :  C’est de protéger mes bœufs contre les voleurs,

Lire plus

27
Jan

Diminution de la faune dans la montagne de Simandou à Damaro, Guinée, Novembre 2021

Le Chasseur Saran Djiba Camara explique que les chasseurs savent les bêtes qui doivent être tuées et celles qui ne doivent pas l’être. Ils préservent la sécurité du village. Auparavant, ils tuaient des agoutis et de nombreuses autres bêtes. Désormais, Saran Djiba Camara déplore la rareté de la faune à cause du changement climatique et de la prospection minière dans

Lire plus

18
Jan

Hymne de Djiguiba Camara

Voici la chanson en l’honneur de Djiguiba Camara, chef de canton de Damaro, dans la période coloniale tardive, en konianké et en traduction française Hymne de Djiguiba Camara – Kôrôni gnama Djeli mousso : Kôrôni gnama wo kôrôni gnama Môtô : An an kôrôni gnama Djeli mousso : Mousso igbarani kôma kolélé tchè igbarani djiba oulen né Djeli mousso :

Lire plus

20
Mai

« Du matériel pédagogique pour enseigner l’histoire locale à Damaro » – Avril 2021

À l’issue des ateliers menés avec les délégués Ansoumane Camara et Fatoumata Doumbouya, l’association Donkosira a produit quatre fiches pédagogiques à destination des classes du village de Damaro. Auparavant, la section « Histoire locale » n’était pas enseignée, faute de support disponible pour les maîtres. Désormais, et en accord avec le Rectorat, les fiches « Damaro et sa région », « Samori Touré », « Fata Kéoulén »

Lire plus

15
Fév

Un baptême à Damaro (Guinée)

Le baptême (dénabö, en konianké ; den : l’enfant) est une cérémonie qui a lieu au septième jour de l’enfant. On donne publiquement un nom à l’enfant à travers l’imam. Les parents se concertent auparavant pour choisir un nom en référence à un membre de l’entourage ou bien un aïeul. Les deux homonymes deviennent aussitôt membres de la famille de l’un et de

Lire plus

14
Fév

La récolte du riz organisée par le tomboroma (Damaro, Guinée)

On ne peut pas récolter le riz tout seul dans un grand champ : le propriétaire informe le tomboroma pour demander de l’aide pour sa récolte. Le tomboroma, après la prière du vendredi, donne rendez-vous à tous les jeunes sous le manguier pour la tenue d’un travail public, généralement le dimanche. C’est un travail sans rémunération, les jeunes sont uniquement nourris par le propriétaire

Lire plus

12
Fév

Pouvoirs et contre-pouvoirs locaux à Damaro (Guinée)

À Damaro, le chef de village (kabla kounti en malinké) prend des décisions entouré d’un conseil (kabla kounti) qui représente les grandes familles du village. Ses décisions sont relayées auprès de la population par le porte-parole (béléna). Le gardien des lois (tomboroma) veille quant à lui à l’application de ces décisions. Voici leurs fonctions : Kabla Kounty : c’est le chef

Lire plus

12
Fév

Les mobilités des femmes lors des mariages (Damaro, Guinée)

Dans la région de Damaro, ce sont les femmes qui rejoignent le village de leurs maris. La cérémonie du mariage se fait dans les deux villages : la famille de la femme organise une cérémonie chez elle, puis les parents du futur marié se déplacent pour faire la négociation dans le village de la femme, la remise de la dot se

Lire plus

12
Fév

Proverbes de Damaro (Guinée)

Ce sont les sages qui disent des proverbes (sana, en konianké) : il faut savoir les dire au bon moment dans la bonne circonstance. Les proverbes peuvent débloquer des situations, commencer une adresse publique. Un proverbe illustre une situation et est donné en ouverture d’un discours. Malinké : Mö köröba ilé sala la kèla. Fo iyé afö wati ani afö yörö lon.

Lire plus