Nous parlons ici du problème de la hausse des prix des moutons de Tabaski pour cette année a Bouillagui qui est dû à la cherté des aliments que consomment les bétails et du manque d’herbes dans la brousse, qui a été ravagée par les feux de brousse.

Les éleveurs mauritaniens se sont déplacés avec leurs bétails pour les vendre à des prix très élevés : en effet le prix élevé des aliments est élevé et les animaux ne sont pas bien dodus cette année par manque d’herbes dans certaines localités au Mali, et plus précisément a Bouillagui qui est la zone de transhumance.

Auteur

  • Je m’appelle Waly Traoré, je suis née le 4 octobre 1977. Je viens du village de Bouillagui dans la région de Kayes (Mali), commune rurale de Guidimakha Kerrikaffo. Je suis enseignant généraliste, j’enseigne la cinquième année à l’école fondamentale de Bouillagui.

Les commentaires sont fermés.