“Les cultures de maraîchage et le problème de l’eau” de Koné Famakan,  Banzana (Mali) – Avril 2021

Interview de Koné Famakan

“De nos jours, la pluie n’est plus abondante, nos cultures sont alors perdues. On aime l’agriculture mais si à cause de la sécheresse la récolte n’est pas bonne c’est décourageant.

La pluie ne suffit plus, on fait des cultures pour nos besoins quotidiens afin de tenir quand les temps sont durs, comme la patate douce, le banankou, les arbres fruitiers et les légumes maraîchers.

Quand ces cultures réussissent, ça aide beaucoup. Si on arrive à pérenniser de telles actions cela réduira la difficulté dans le pays. Même quand l’hivernage n’est pas satisfaisant, des cultures comme la pastèque, le maïs, le banankou, la patate douce, les feuilles de haricots, ça aide à tenir.

Chez nous, c’est ce problème qu’on a, sans la pluie les cultures ne donnent pas bien. Ce sont ces choses que l’on cultive, et de la fin de l’hivernage à janvier on se débrouille avec ça. C’est ce qu’on fait ici mais nous souffrons quand-même du manque d’eau.”

******************************************

Bon, ces cultures (la pastèque, la patate douce, l’arachide, le gombo, le maïs) si j’en ai parlé ce n’est pas qu’elles sont mieux que les autres cultures non, mais dans mon champ, où l’on se trouve présentement pour cet entretien, ce sont ces cultures qui marchent mieux  et c’est pourquoi elles ont été citées. C’est une zone sableuse, qu’on la cultive pendant l’hivernage ou pendant la saison sèche s’il y a de l’eau pour arroser, on peut en tirer des bénéfices donc gombo, maïs, pastèque, patate douce, arachide ça donne bien. Pour répondre à votre question, ce sont ces cultures qui marchent bien dans mon champ, même pendant la saison sèche si on y apporte de l’eau.

Je vous remercie “

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap