Le second job qu’ont les gens pendant les périodes difficiles est la coupe des arbres dans les brousses pour en faire des bois à vendre. Nous avons constaté que cette pratique leur est très utile car elle leur permet de surmonter ces périodes. En plus, les arbres poussent de nouveau même si ça prend un peu de temps. La question qu’on se pose est la suivante : Est-ce que ces coupes d’arbres luteront contre la sècheresse ou contribuera à l’engendrer davantage ?

Face à cette interrogation nous avons jugé nécessaire qu’après chaque coupe d’arbres il faut un remplacement, un reboisement, pas forcément du nombre exact mais du minimum. Par exemple, quand quelqu’un coupe 40 arbres, qu’il en reboise 10 à la place au minimum même s’il n’a pas assez de force. Cela pourrait contribuer à lutter contre la sècheresse et le manque de pluie pendant l’hivernage.

Auteurs

Les commentaires sont fermés.