Tissage de pailles à Wassadou, Janvier 2022

Qu’est ce vous faites avec cette paille-là ? 

Je suis en train de tisser pour vendre ça. 

Tu coupes les herbes pour tisser et puis vendre afin d’avoir quelque chose à manger avec la famille ? 

Oui c’est ça exactement. 

Nous ne connaissons pas de toiture avec du zinc, mais uniquement les toits en paille. Je n’ai pas d’argent pour les toitures en zinc parce que la vie est trop dure. Pas d’argent, c’est la dépense quotidienne qui nous préoccupe avec les maladies et plein d’autres choses qu’il faut gérer en même temps. Tout le temps il faut amener les enfants à l’hôpital, c’est pas facile du tout.

On est donc obligé de couper de la paille, de la tisser et puis de la vendre pour trouver à manger. A défaut de pouvoir assurer les 3 repas quotidiens (petit déjeuner, déjeuner et le dîner), on peut manger une fois dans la journée et c’est mieux que d’avoir le ventre vide toute une journée.

La pratique du tissage a des liens avec le changement climatique. Le changement climatique a entraîné la baisse de la production agricole à tel point que les paysans sont obligés en saison sèche de pratiquer des activités alternatives pour pouvoir subvenir aux besoins de leurs familles. Les récoltes s’épuisent avant l’arrivée des prochaines pluies.


par Fatou Diallo

Auteur

Laisser un commentaire