Le premier atelier de plaidoyer à Kayes avec Illia Djadi, Décembre 2021

Du 13 au 17 décembre 2021 s’est tenu à Kayes (Mali) un atelier de formation sur le plaidoyer dans le cadre du projet Watigueleya Kèlê avec 8 délégués venant de 4 villages de la région de Kayes : Bouillagui, Banzana, Bougarila et Monzona. L’atelier était facilité par Illia Djadi, expert international en plaidoyer basé à Londres.

L’atelier avait pour objectif de renforcer les compétences théoriques et pratiques des villageois.e.s participant.e.s en matière de plaidoyer. L’atelier a permis de construire plusieurs plaidoyers autour de problématiques choisies par chacun des villages : ils ont pu être présentés le dernier jour devant une assemblée de cadres des services techniques de la région de Kayes.

Illia Djadi, le formateur, a complété ses interventions théoriques par des travaux de groupes autour de la notion de plaidoyer, de ses équivalents dans les langues locales et d’un slogan pour combattre le changement climatique. Le plaidoyer vise un changement durable, cherche à influencer les décisions, les politiques et les pratiques des décideurs en vue de s’attaquer aux causes sous-jacentes de la pauvreté, de la dégradation environnementale etc. Les questions de priorité et de faisabilité ont fait l’objet d’une longue discussion avec les participant.e.s. Les délégué.e.s ont échangé sur leurs expériences et ont identifié un problème de leur village comme thème de plaidoyer. La journée du 15 décembre fut consacrée aux travaux de groupe, village par village, sur les problématiques identifiées. Les résultats partiels de l’enquête socio-économique dans les différents villages ont été présentés par Marie-Christine Deleigne. Le blogueur Michel Yao a également fait une intervention sur le rôle des médias dans le plaidoyer. Les plaidoyers ont ensuite été finalisés et présentés devant les autres participant.e.s.

Le dernier jour de l’atelier s’est tenu au gouvernorat de Kayes en présence de plusieurs cadres. Mamadou Sène Cissé a expliqué le contexte et le but du projet Watigueleya Kèlê aux représentants du maire, du conseiller aux affaires économiques et du gouverneur. Chaque village a présenté son plaidoyer, devant une assistance composée d’agents de services techniques qui ont pu donner leurs avis et faire des propositions pour résoudre les différents problèmes. 

Un des participants, Waly Traoré, a déclaré que “cette intervention leur avait permis d’acquérir beaucoup de connaissances et de renforcer leurs capacités en matière de plaidoyer”. Adama Assagaïdou Maiga, CAEF du gouvernorat de Kayes a affirmé que “leur accompagnement ne fera jamais défaut” pour soutenir les villageois.e.s dans ces initiatives de résilience. 


par Assa Waly Diakité et Binta Coulibaly

Auteurs

Laisser un commentaire