Les travaux à Damaro sont effectués de manière collective, que le bâtiment soit public ou privé. Tout le monde se réunit à la demande du doyen du village. Ici, les villageois font les soubassements de la nouvelle mosquée de Damaro. Ce sont les hommes qui creusent et les femmes transportent la terre vers le lieu de la construction.

Malinke: Damaro ka yé gnô madèmèn kèla bon lô kolô. Akakè lôliko soussoulé, sotikièmô djamarikana dila sokônô mô bèma kabèn soubaceman na fakoma. Foto men damanô missiri koura soubaceman nafa lé djirala

Leave a Reply

Share via
Copy link
Powered by Social Snap