Les pépinières, Bouillagui, Mali, Avril 2022,

La pratique des pépinières nous a servi d’expérience.

Avant on partait à Kayes pour payer le pépiniériste à 1000 ou 1500 Fcfa. Au vu de cette situation j’ai un jour pris une décision avec certains villageois de Bouillagui, on a ramassé des boites de lait en caoutchouc pour y mettre du sable et on y a semé quelques arbres fruitiers à savoir la mangue, la goyave, la grenadine, l’acajou etc.

C’est une forme de résilience contre les effets du réchauffement climatique, et pour la reforestation. Certains confectionnent des pépinières de différentes sortes d’arbres fruitiers. A Bouillagui, les habitants ne connaissent pas certains arbres fruitiers mais dans 2 ou 3 ans, ce sera une solution adéquate.


 

Auteur

  • Je m’appelle Waly Traoré, je suis née le 4 octobre 1977. Je viens du village de Bouillagui dans la région de Kayes (Mali), commune rurale de Guidimakha Kerrikaffo. Je suis enseignant généraliste, j’enseigne la cinquième année à l’école fondamentale de Bouillagui.

Laisser un commentaire