AdminDKSir@2020

11
Fév

Les parures féminines en or à Bouillagui (Mali)

Ces parures féminines en or sont appelées en soninké Demba Tourou. Elles sont fabriquées en or 18 cara, 21 cara ou 24 cara. Les femmes de Bouillagui les portent pendant les festivités telles que les mariages, baptêmes et circoncisions. Même les jeunes filles les portent. Leurs mères tentent de chercher de l’or pour leur fille dès le plus jeune âge

Lire plus

11
Fév

Première communion catholique à Agnack Grand (Sénégal)

La première communion est une étape obligatoire de la vie des enfants catholiques à Agnack grand. Les enfants qui se sont fait baptisés à leur naissance, passent leur première communion entre 9 et 10 ans. Le syncrétisme religieux est assez ancré dans les pratiques à Agnack grand. La libation pour invoquer les esprits des ancêtre est courante lors des cérémonies

Lire plus

11
Fév

Les contes dans la région de Damaro (Guinée)

  Une séance de conte Dans la région de Damaro, on récite des contes la nuit, car la journée est consacrée au travail. On dit même qu’il est dangereux de conter la journée, au risque de perdre l’un de ses parents ! Les jeunes enfants se regroupent autour d’un vieux qui conte à côté d’un feu de bois. Les contes

Lire plus

11
Fév

Mise en place de pépinières de riz à Agnack-petit (une pratique ancienne) (Sénégal)

Les femmes sèment le riz sur des plateaux  pour ensuite le repiquer dans les rizières. c’est une méthode très encienne qui perdure jusqu’ici à Agnack petit.   GUJAHËR : gudippa a bukookë Añaax. Ën dikkaam gandippahë a iyootin maanum amma yahe heeneŋ burifënkë axareen. doxo amiñi gagui a bukookë Añaax. MANDINKA : Kuyufaboŋo mu feŋ meeriŋbaaleti Añaak saate kono. musool ka kuyufo

Lire plus

11
Fév

Extraction de jus de pomme de cajou pour en faire du vin et poterie, des activités auxquelles les femmes d’Agnack s’adonnent régulièrement (Sénégal)

Pendant la campagne de la noix de cajou, la pomme peux être pressée pour en extraire le jus et  le mettre à fermenter pour avoir une boisson alcoolisée. Cette pratique est courante chez nous depuis que les vergers de pommiers de cajou ont remplacé la plupart de nos forêts. LA Poterie est aussi une activité dont s’adonnent  les femmes à

Lire plus

11
Fév

Art divinatoire chez les Baïnoucks Agnak (Sénégal)

ART DIVINATOIRE Chez les baïnouncks (Ñanjahër), une méthode ingénieuse permet de connaître la source d’un mal ou de deviner ce qui a pu causer un événement. Des feuilles nommées « jalufhë aluut » sont écrasées dans 4 calebasses différentes et tenues par 4 personnes qui retiennent sans le dire, ce qu’ils croient être la source du mal ou la solution à envisager.

Lire plus

11
Fév

Le baptême à Agnack petit (Sénégal)

  Le baptême diola à Agnack petit : le jour du baptême, la maman du bébé prépare le repas pour ses invités parce qu’il y aura beaucoup de personnes de toutes les ethnies du village qui viendront lui rendre visite. La maman doit s’habiller correctement. Le baptême dans notre village est une grande fête qui permet aux gens de se connaître

Lire plus

14
Sep

La fabrication et la signification des tissus à Bouillagui (Mali), Damaro (Guinée) et à Agnack (Sénégal)

Waly, La fabrication des couleurs pour la cotonnade La tenture est une activité de femmes. Voici les éléments constitutifs de l’encre utilisés pour teindre les tissus. Pour le bleu clair, on prend de la cendre du baobab ou de l’arbre qu’on appelle généralement en langue soninke le deyee, et on ajoute le khamee appelé généralement l’acoustique, plus de l’eau bouillante

Lire plus

14
Sep

Cérémonie de funérailles d’une vieille femme à Niaguis, village proche d’Agnack (Sénégal)

Cérémonie de funérailles à Niaguis Chanson 1 : Maamankëme budek leera. ënni buciid gui. cunufhë miniŋ gui arinkéfi…. Mon grand-père ne te fâche pas, la mort est ainsi faite. Nous pensons à toi ! (répété plusieurs fois). Chanson 2 : Oooh maamankëme, bayinkëfi ëngui miniŋ, bindetti bulimëndëŋ ajiddahi ninama. Oh ! Grand-mère, nous chantons pour toi, il faut fermer la porte car ça suffit

Lire plus

16
Août

Le partage de la viande le jour de la fête de Tabaski à Bouillagui (Mali)

Le partage de la viande   Le jour de la fête de Tabaski à Bouillagui, on égorge 7 à 8 bœufs pour tout le village. Ce jour-là, c’est la fête totale au village : ces bœufs sont égorgés par le marabout de Bouillagui. Après l’égorgement, on partage la viande en tas égaux pour tous les habitants du village. De cette manière,

Lire plus