Les femmes n’ont pas de répit dans le travail à Agnack. après les travaux des rizières elles s’adonnent aux activités maraichères pendant la saison sèche.

Cette activité leur rapporte des revenues avec lesquels elles peuvent subvenir à leurs activités personnelles.

GUJAHËR : Ëndikkam gudaŋ nuumlahë abukookë Añaax. ganfuri ahareen a tooloŋ gen doolë burukkë saboola, bamanteŋ ëngë honjën tu unhu humine nenneŋ butanhë a feera bubaabënkë igokkë neeneŋ.

JOOLA FOÑI : Kuseeka kati Añaak kuyoolerit burok. kuban jat buroka bati wit, panku laañ ku walo di sitoola soolil sati ekeesa di ejabaaai di wajuupoe wan kuwañeem di fu jamara karambenooro.


 

Laisser un commentaire

Share via
Copy link
Powered by Social Snap